La Blockchain

Par le 27/08/2018 0 59 Views

La Blockchain est présentée comme la plus grosse révolution depuis Internet parce que tout comme Internet, la Blockchain va créer de nombreuses nouvelles opportunités en faisant tomber les barrières à l’entrée de nombreux secteurs d’activités aujourd’hui accaparés par les gros acteurs. La Blockchain est pour la transaction ce que Internet a été pour l’information. Dans le cas de la Blockchain, ce sont les acteurs qui jouent aujourd’hui l’intermédiaire de confiance dans les transactions. Dans cet article, on va voir tous les concepts autour de la Blockchain.

Aujourd’hui, une transaction financière entre deux personnes nécessite un tiers de confiance. Si Simon décide d’envoyer de l’argent à Susie, il envoie l’ordre de transfert à sa banque, la banque va vérifier que Simon possède bien le montant nécessaire sur son compte et elle va aussi vérifier que c’est bien Simon qui demande le virement. Si c’est le cas, la banque va faire un transfert du montant demandé du compte de Simon vers celui de Susie, elle va enregistrer cette transaction dans un grand livre de comptes et mettre à jour le solde des comptes respectifs de Simon et Susie. On dira alors que la banque garde une trace de tout ce que possèdent ses clients et aussi les différentes transactions effectuées. La Blockchain va nous permettre de faire la même chose mais cette fois-ci sans un intermédiaire comme la banque. Voyons comment.

Qu’est ce que c’est que la Blockchain?

A l’image de l’exemple précédent, la Blockchain peut être vue comme un grand livre de compte qui est publique, c’est à dire qu’il n’est plus détenu par un seul acteur comme la banque mais est distribué à tous. Chaque personne possède alors une copie de ce livre de compte et peut consulter l’ensemble des transactions actuelles et passées. Toutes les personnes qui possèdent ce livre de comptes constituent le réseau de la Blockchain. Reprenons l’exemple précédent mais cette fois ci, on applique ce principe de la Blockchain. Simon veut envoyer une somme d’argent à Susie. Tous les membres du réseau vont vérifier que Simon possède le montant nécessaire pour effectuer cette transaction. Si c’est le cas, la transaction est validée et tous les membres du réseau enregistrent cette nouvelle transaction dans leurs livres de comptes respectifs. Avec la Blockchain, ce n’est plus une personne qui valide une transaction mais c’est plutôt l’ensemble des membres du réseau. Avec ce principe, vous ne pouvez pas prétendre avoir sur votre compte un montant que vous ne possédez pas en réalité. Cela se ressentirait puisque les autres membres verront que ce n’est pas ce qui est inscrit dans leurs registres. Les livres de comptes font foi à ce que chacun possède et l’historique des transactions, vous pourrez vérifier ce que vous possédez et ce que les autres possèdent. C’est le principe sur lequel se basent les monnaies virtuelles comme le Bitcoin.

Comment est-ce que ça fonctionne?

En réalité, ce ne sont pas des livres qui stockent et traitent l’information mais des machines avec des puissances de calcul comme les ordinateurs et les serveurs. La Blockchain peut alors être vue comme une énorme base de données distribuée sur différents nœuds de stockage. Ces nœuds de stockage, ce sont les machines des utilisateurs qui vont apporter la puissance de calcul et l’espace de stockage nécessaires pour faire fonctionner la Blockchain. Tout comme le livre de compte est constitué de page, la blockchain est formée de blocs de transactions. Chaque échange effectué entre les utilisateurs est enregistré sous forme de bloc qui de bout en bout forme une chaine d’où la notion de Blockchain ou chaine de blocs en français. Chaque bloc contient un ensemble de transactions, un code unique qui permet de l’identifier et le code unique du bloc qui le précède. Cela permet de garantir l’ordre du bloc dans la Blockchain.

Comment être sûr qu’un membre a réellement initié une transaction?

Chaque membre du réseau dispose de deux clés: La clé privée et la clé publique. La clé privée est connue uniquement par la personne qui la détient et la clé publique est connue par les autres membres du réseau. La signature électronique est une suite de chiffres et de lettres obtenue lorsqu’une personne A chiffre une demande de transaction avec sa clé privée. Pour être alors sûr que c’est A qui a initié cette demande, les autres membres du réseau vont déchiffrer la signature avec la clé publique de A. Ainsi, si Simon demande un transfert d’argent vers le compte de Susie, cette transaction ne sera jamais effectuée tant que les autres membres n’auront pas la preuve que c’est bien Simon qui a formulé cette demande et cette preuve, c’est la signature électronique de Simon.

Obtention de la signature par le mécanisme de la clé privée et de la clé publique

 

Que peut-on faire avec le Blockchain?

Les deux Blockchain les plus connues aujourd’hui sont le Bitcoin et l’Ethereum mais la Blockchain n’est pas seulement applicable aux cryptomonnaies. On peut bien sûr l’étendre vers d’autres actifs. Elle peut permettre d’enregistrer des titres de propriété comme c’est le cas au Ghana. Le MIT (Massachusetts Institute of Technology) l’utilise pour certifier les diplômes de ses étudiants. Les gouvernements peuvent l’utiliser pour organiser les votes, suivre et sécuriser des éléments comme les certificats de naissance ou les données de recensement.

Cédric SANT-ANNA

Quand ça concerne les médias sociaux, les technologies nouvelles et surtout l'intelligence artificielle, alors ça m'intéresse. Je suis de ceux qui restent admiratifs devant un nouveau gadget mais qui émettent tout de même une réserve en ce qui concerne l'utilisation qui peut en être faite. Hugh Montefiore le résume si bien quand il dit que “la technologie peut être utilisée pour le meilleur ou le pire. Elle a transformé notre manière de vivre.”