DingaStream rénove l’industrie musicale béninoise et africaine

Par le 02/07/2022 0 377 Views

Dingastream, la première plateforme béninoise 100% streaming a été officiellement lancée par un Tech and Talk Show inédit, le jeudi 30 juin 2022. L’événement qui a eu lieu dans la salle de cinéma du Canal Olympia à Wologuedè, a été rehaussé par la présence de plusieurs personnalités. Le ministère du Tourisme de la Culture et des Arts et le ministère du Numérique et de la Digitalisation ont été représentés à la soirée par une délégation. Ce lancement a également connu la présence du directeur du Bureau Béninois du Droit d’Auteur et des Droits Voisins, Eugène Abalo, le Directeur du centre artistique et culturel Espace Mayton et le coordonnateur du Conseil des Investisseurs Privés au Bénin.

 

DINGASTREAM À LA CONQUÊTE DE L’AFRIQUE

Miguel Kpakpo, promoteur de la plateforme Dingastream, pendant son exposé.

« DingaStream est parti de Dinga Cissé, l’empereur de l’empire du Ghana. Je tiens à faire cette précision parce que c’est l’âme de notre produit et c’est aussi l’âme de notre équipe », a expliqué Miguel Kpakpo, promoteur de la plateforme. Dans son exposé subdivisé en plusieurs actes, il n’a pas manqué de rappeler l’objectif principal de Dingastream. Il s’agit de promouvoir dans le monde, des valeurs culturelles africaines à travers la musique pour les africains et mettre en lumière les artistes africains ainsi que les producteurs de contenus locaux.

 

Logo DingaStream

 FAIRE PENCHER LA BALANCE

La jeunesse de la population du continent, l’explosion de l’utilisation des smartphones et l’éclosion de nouveaux talents font de l’Afrique un marché intéressant pour le streaming musical. Mais malgré ce marché en pleine croissance, le système de rémunération des plateformes étrangères n’est pas adapté au contexte africain. Le système général plutôt inégal, détermine que la rémunération associée à un titre est calculée au prorata du nombre d’écoutes de ce titre sur le nombre total d’écoutes réalisées via la plate-forme. Un pot commun partagé selon le volume global d’écoute des utilisateurs.

Mais Dingastream qui est dirigée vers 12 000 000 d’utilisateurs soutient l’idée d’un système plus égalitaire. Sur cette plateforme, plus soucieuse et proche des artistes, ces derniers sont rémunérés à hauteur de 3 francs cfa par écoute.

 

À VOS MARQUES, PRÊTS, STREAMEZ !

DingaStream

Les amoureux de la musique pourront accéder à un catalogue riche et diversifié couvrant les différentes époques et les différents genres de musique afro, en souscrivant des forfaits.  Un forfait mensuel de 2000 francs cfa ou trimestriel de 5000 francs cfa pour s’abonner à un service de streaming musical, découvrir de nouveaux artistes, explorer différents genres ou réécouter des grands classiques. 

Ce Tech and Talk Show a été rythmé par plusieurs prestations d’artistes. Notamment Willy Mignon, Chakka, Tonton Victor et Este Aganman Offishal. L’événement a été clôturé par les distinctions de Este Aganman Offishal, la révélation de la plateforme et Bobo Wê, le plus streamé des artistes de la plateforme. Les deux artistes sont repartis avec un sacre et une enveloppe financière.


DingaStream est disponible sur playstore à travers ce lien https://dingastream.com/download.php.