USA 2020: Joe Biden élu, l’Amérique libérée de Trump

Par le 08/11/2020 0 131 Views

Grâce à sa victoire en Pennsylvanie, le candidat démocrate Joe Biden sort vainqueur du duel qui l’oppose au candidat républicain, le président sortant Donald Trump. Cette victoire vient libérer les États-unis d’Amérique de la psychose des tensions suspendus tant redoutées en raison du comportement du président sortant.

 

Joe Biden sera le 46 président des États-unis d’Amérique. Après les élections du 3 novembre dernier, les Américains étaient suspendus aux résultats des états-clés comme la Pennsylvanie, la Géorgie, le Nevada et l’Arizona dont les résultats tardaient à être proclamés. Depuis quatre jours, la tension est à son comble dans les états-majors des deux principaux candidats. Dès les premières heures du 4 novembre, les premiers résultats sont apparus, donnant une avance au candidat démocrate. Mais dans une Amérique où le président est élu par les grands électeurs, la prudence etait de mise. Comme le rappelait RFI, 《Aux Etats-Unis, c’est le principe du « winner takes all » qui est en vigueur. C’est-à-dire que le candidat arrivé en tête du scrutin remporte tous les grands électeurs. Un principe qui ne s’applique pas dans deux Etats : le Maine et le Nebraska, où les grands électeurs sont élus par un système plus complexe de proportionnelle.》. Depuis lors donc, le monde entier a les yeux rivés sur ce pays pour savoir qui conduira la politique de la première puissance mondiale pour les quatre prochaines années.

Aussitôt après l’annonce des résultats de la Pennsylvanie, le candidat élu Joe Biden a réagi sur Twitter. Conscient de la tâche qui l’attend, et après avoir exprimé son honneur d’avoir été choisi pour être le 46e président des États-Unis, il déclare « Le travail qui nous attend sera difficile, mais je vous fais une promesse : je serai le président de tous les Américains, que vous ayez voté ou non pour moi. » Son adversaire le président sortant Donald Trump n’a pas tardé à réagir. Comme depuis le lendemain des élections, il accuse le démocrate de se « précipiter pour se présenter faussement » en vainqueur, promettant que son équipe défendra son cas en justice dès lundi.

Rappelons que c’est grâce à sa victoire dans cet état qui compte 22 grands électeurs que Joe Biden a dépassé les 270 grands électeurs nécessaires pour devenir le 46e président américain. Avec sa victoire, Kamala Harris devient la première vice-présidente noire et sud-asiatique du pays et la première femme à occuper ce poste.

En attendant la confirmation de ces résultats, la bataille des chiffres continuent au niveau du sénat et de la chambre des représentants pour savoir qui des républicains ou des démocrates contrôlera l’une ou les deux chambres. En attendant, l’Amérique peut souffler.