Santé/Conjonctivite:la bête noire des yeux?

Par le 09/04/2019 0 26 Views

Nous avons tous eu, un ami à l’école qui est venu un matin avec l’œil rouge, un mouchoir sur les yeux et dont on ne devait pas s’approcher parce qu’il avait « apollo ». Non, pas vous ? En tout cas, même si ce n’était pas à l’école, nous avons tous vécu, de près ou de loin, l’expérience des conjonctivites. Mais quelle est cette maladie ? D’où vient-elle et comment l’éviter ?

Les conjonctivites : qu’est-ce que c’est ?

Une conjonctivite est une inflammation localisée de la muqueuse conjonctivale (la partie blanche de l’œil). Elle peut atteindre un ou les deux yeux en fonction du facteur en cause.

Une conjonctivite est à l’origine chez la personne atteinte de plusieurs signes que le médecin regroupe sous le nom de syndrome conjonctival. On retrouve dans ce syndrome :

-l’hyperhémie conjonctivale ou œil rouge

-les sécrétions conjonctivales : l’œil coule et a tendance à coller vos yeux le matin

-un chémosis qui correspond à un œil qui gonfle

-des suffusions hémorragiques : ce sont de petits saignements de la muqueuse.

Le patient peut aussi ressentir des symptômes tels que le picotement, la sensation de grains de sable, la peur de la lumière. D’autres signes plus complexes et/ou discrets seront repérés par le médecin lors de son examen (car oui, il faut voir un médecin quand on a l’œil rouge !). Il pourra ainsi identifier, en s’aidant d’examens paracliniques si nécessaire, la cause de la conjonctivite.

Mais attention, tous les yeux rouges ne sont pas des conjonctivites ; seul un médecin pourra vous confirmer ce diagnostic.

Est-ce contagieux docteur ?

Oui et non. Tout dépend de ce pour quoi vous vous retrouvez avec cette pathologie. En effet, il n’existe pas un seul type de conjonctivite : c’est une maladie avec plusieurs étiologies (entendez par là tout simplement cause. Ils ne font et ne disent rien simplement ces médecins) et toutes les étiologies ne sont pas transmissibles. Ainsi, une conjonctivite peut être due à :

-une bactérie : conjonctivites bactériennes

-des virus : conjonctivites virales

-la particularité génétique de chaque personne : les conjonctivites allergiques.

Les deux premiers types de conjonctivites sont généralement contagieuses, le deuxième encore plus.

  • La conjonctivite bactérienne

Elle survient à cause de bactéries comme le staphylocoque, le streptocoque, le pneumocoque. Elle est contagieuse.

Un type particulier (et grave) est la conjonctivite à Chlamydia, une maladie sexuellement transmissible (oui, c’est bizarre mais ça arrive.). Le manque d’hygiène est souvent incriminé.

  • Les conjonctivites virales

Elles sont très fréquentes, très contagieuses et surviennent par épidémies. Elles font partie des conjonctivites qui atteignent les deux yeux.

Parmi les virus responsables de ces conjonctivites, on retrouve :

-les adénovirus (c’est la conjonctivite dite Apollo au Bénin)

-les virus des infections éruptives : rougeole, rubéole, herpès

  • Les conjonctivites allergiques

Elles sont fréquentes, aigues ou chroniques mais surtout récidivantes (les pestes !) tant que persiste le contact de l’allergène. Cet allergène varie en fonction de chaque individu mais parmi les plus retrouvés, nous pouvons citer : les cosmétiques (ce cher mascara), la poussière, les plumes, les moisissures, certains médicaments, les produits professionnels (la farine chez certains boulangers, c’est drôle non ?).

Un traitement doit être prescrit par un médecin
image: internet

Et c’est grave docteur ?

A priori non. Bien traitée, les conjonctivites ont une évolution favorable en 08 à 15 jours en fonction de l’étiologie. Non traitée, elle peut évoluer vers une kératite (inflammation de la cornée), des abcès cornéens voire la cécité. La cécité est d’autant plus probable s’il s’agit d’une conjonctivite à Chlamydia.

J’ai une conjonctivite : que faire ?

Déjà non, vous n’avez pas une conjonctivite. Vous présentez des signes qui pourraient faire penser à une conjonctivite mais c’est le médecin que vous verrez en raison de cet œil rouge et larmoyant qui vous dira qu’il s’agit (ou non) d’une conjonctivite. Une fois son diagnostic posé, il vous prescrira, en fonction de votre cas :

-des collyres antiseptiques

-des collyres antibiotiques

-un collyre anti-inflammatoire

-des anti-viraux/fongiques

-un anti-histaminique

Alors devant un œil rouge, nous vous conseillons de :

-étape 1 : consulter un médecin dans les meilleurs délais

-étape 2 : suivre les prescriptions du médecin de façon rigoureuse

-étape 3 : assurer une hygiène convenable (surtout des mains)

-étape 4 : revenir au rendez-vous du médecin même si vous allez mieux

Les conjonctivites sont des affections bénignes, très fréquentes, relativement contagieuses. De traitement simple et facile, elles peuvent néanmoins être sujettes à des complications importantes notamment la perte définitive de la vision d’où la nécessité de la traiter correctement. Mais le meilleur moyen de la guérir reste de l’éviter en ayant une bonne hygiène et en s’éloignant de ceux qui portent une conjonctivite contagieuse (haha).

Perpétue Houéfa AHOMAGNON

Diplômée en journalisme audiovisuel, j'ai découvert après mon cursus universitaire, l'univers des blogs, de la rédaction web. Depuis, je me suis presque auto-formée dans le domaine. Des formations par ci par là, des cours en ligne, tout ce qu'il faut pour me perfectionner et utiliser ces nouveaux médias pour atteindre mes objectifs. Je suis en fait une passionnée des nouveaux médias, des femmes, des jeunes, de la vie au niveau local. Je suis intéressée par les sujets sur l'Afrique, sur la situation des femmes et des enfants sur le continent mais aussi par le développement local. Et c'est ce que je traite à travers mes articles sur ce blog. " La confiance en soi est le premier secret du succès" Ralph Waldo