Relations Internationales : Un festival pour promouvoir le dialogue interculturel entre le Bénin et le Togo

Par le 02/09/2018 0 44 Views

L’édition 2018 du Mois de la Culture Béninoise à Lomé est prévue du 05 au 28 octobre prochain dans la capitale togolaise. Initié par l’Agence Panafricaine d’Ingénierie Culturelle (APIC) en collaboration avec l’Agence DEKart, ce festival vise d’une part à contribuer au renforcement de la coopération entre les communautés béninoise et togolaise et, d’autre part, favoriser, à travers des activités culturelles, le brassage et la cohabitation entre les deux peuples. Le Manager Général de l’Agence Panafricaine d’Ingénierie Culturelle (APIC) et Coordonnateur du festival, Eustache AGBOTON, explique dans cet entretien, les objectifs de cette initiative.

KayaMaga : Vous organisez, en collaboration avec l’Agence DEKart, la première édition du Mois de la Culture Béninoise à Lomé, une initiative que vous avez présenté comme favorisant le brassage culturel entre les deux pays. Pourquoi une telle initiative était devenue importante ?

Eustache AGBOTON : Vous le savez bien, le Bénin entretient avec le Togo en particulier et avec la plupart des pays de la sous-région ou d’ailleurs, de bonnes relations de coopération sur plusieurs plans. Pour nous, une telle initiative vient d’une part célébrer ce fait, mais également mettre en avant les potentiels culturels et artistiques des deux pays. La forte communauté béninoise au Togo et de Togolais au Bénin, les similitudes culturelles entre les deux pays et d’autres facteurs ont permis de mettre en place ce projet que nous avons intitulé Mois de la Culture Béninoise à Lomé. Il s’agit en réalité d’un prétexte pour promouvoir le dialogue interculturel entre les deux peuples tout en mettant en place un circuit de promotion et d’échanges artistiques entre le Bénin le Togo. Tout ceci permettra, nous en sommes convaincus, à favoriser le brassage culturel comme vous l’avez si bien noté.

Justement, comment ce brassage pourra-t-il se faire concrètement?

L’idée, comme je le disais, est de mettre en place, durant ce festival, différentes activités culturelles. C’est ainsi que nous avons dévoilé, au cours d’une conférence de presse tenue le 3 août dernier dans les locaux d’un de nos partenaires, en l’occurrence le Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest de l’Organisation Internationale de la Francophonie à Lomé, la programmation artistique du festival qui aura lieu du 05 au 28 octobre. Cette programmation couvre une dizaine d’activités dont entre autres une exposition d’art, une rencontre littéraire, un spectacle de danse, une représentation théâtrale,  un concert de musique, une projection de film pour ne citer que ceux-là. Ce sont tous des activités qui permettront de mettre la culture des deux pays au centre de l’attention et donc d’assister à un dialogue. Cous n’êtes pas sans savoir que chaque représentation artistique constitue une opportunité de découverte et d’acceptation de l’autre dans ses différences. Ce qui, c’est du moins ce que nous espérons, pourra raffermir les liens entre les populations des deux pays.

Les activités prévues dans le cadre de l’édition 2018 du Mois de la Culture Béninoise à Lomé

Pourquoi avoir choisi Lomé, la capitale du Togo ?

Nous avons choisi Lomé pour des raisons pratiques. Lomé étant linguistiquement et géographique, la capitale la plus proche de Cotonou. Il nous est apparu évident que pour une première expérience, c’est un facteur à prendre en charge. D’un autre côté, l’Agence Panafricaine d’Ingénierie Culturelle (APIC), structure co-organisatrice du festival, développe depuis quelques mois, certaines activités à Lomé. Nous pouvons notamment citer le Forum Culturel du Togo, qu’elle coordonne avec un partenaire sur place. Lomé s’est donc imposé très facilement au moment de décider de la capitale devant accueillir l’activité. Pour dire vrai, nous avions le lieu avant de penser à l’activité.

L’initiative aura-t-elle toujours lieu à Lomé ?

Non. Avec l’Agence DEKart notre partenaire, nous avons en réalité mis en place un programme de 5 ans destiné à montrer la culture Béninoise aux pays de l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine, ndlr) mais également d’accueillir les cultures de l’Union au Bénin. Nous aurons donc tous les deux ans une édition du Mois de la Culture Béninoise dans l’une des capitales de l’UEMOA et entre ces éditions, un festival thématique à Cotonou où seront invités des acteurs de l’ensemble des 7 autres pays de l’Union. Nous avons donc opté pour la mise en place d’un rendez-vous du donner et du recevoir, aller vers l’autre, tout en lui donnant l’opportunité de venir vers vous. Le programme UEMOA CULTURES, comme nous l’avons dénommé, se tiendra sur la période indicative 2018-2022 comme décrit plus haut. Pour l’instant, nous ne pouvons encore dévoiler la prochaine destination. Ce sera chose faite en temps opportun.

La représentante du Ministère des Affaires Etrangères du Bénin à gauche, le directeur artistique et le Coordonnateur du Festival lors d’une conférence de presse à Cotonou le 3 juilet 2018

Au final, c’est un véritable circuit de circulation des œuvres artistiques et culturelles que vous mettez en place.

Oui, vous faites bien de le remarquer. De façon méthodique, nous pensons que ce projet permettra de faciliter une plus grande visibilité des cultures des différents pays de la sous-région. Ce qui constitue pour nous une raison supplémentaire de le mettre en œuvre et surtout de le réussir.

Perpétue Houéfa AHOMAGNON

Diplômée en journalisme audiovisuel, j'ai découvert après mon cursus universitaire, l'univers des blogs, de la rédaction web. Depuis, je me suis presque auto-formée dans le domaine. Des formations par ci par là, des cours en ligne, tout ce qu'il faut pour me perfectionner et utiliser ces nouveaux médias pour atteindre mes objectifs. Je suis en fait une passionnée des nouveaux médias, des femmes, des jeunes, de la vie au niveau local. Je suis intéressée par les sujets sur l'Afrique, sur la situation des femmes et des enfants sur le continent mais aussi par le développement local. Et c'est ce que je traite à travers mes articles sur ce blog. " La confiance en soi est le premier secret du succès" Ralph Waldo