Côte d’Ivoire : Le Nouchi, la langue identitaire Ivoirienne

Par le 13/09/2018 0 68 Views

En Côte-d’Ivoire, on dénombre environ 80 langues dont le Nouchi. Créée dans les rues de la Côte d’Ivoire, cette langue est devenue au fil des années, une langue identitaire. Mais son officialisation est loin d’être acquise.

« J’ai appris à parler la langue à travers les apprentis chauffeur, communément appelés apprenti gbaka en Nouchi. C’est une langue créée par les enfants de la rue pour pouvoir communiquer entre eux ». C’est ainsi que Nelly, étudiante ivoirienne nous parle du Nouchi. « Nouchi ou Noussi tirerait selon le site ivoirien ‘’nouchi.com’’, son origine du manding. Il est composé de « nou », qui veut dire « narine » et de « chi » qui signifie « poils », et donc « les poils qui débordent les narines » à l’image des enfants dénudés dans la rue, comme on le voit souvent dans beaucoup de films documentaires sur les pays d’Afrique.

Le site explique donc « qu’au début un Nouchi était assimilé à quelqu’un qui n’est pas propre, quelqu’un qui est un peu sale. Mais, le mot « nouchi » fait aussi référence à la moustache d’un cow-boy, comme dans les films western. ». Une version confirmée par Tatou Gnahoré, gestionnaire de stock en Côte d’Ivoire. Pour lui, le Nouchi est un mélange de français et de plusieurs langues de Côte d’ivoire apparue au début des années 1980.

Il témoigne que c’était « une langue parlée par des jeunes citadins mal scolarisés ou délinquants, ne maitrisant pas correctement le français. La langue était pratiquée aux abords des marchés, des gares, des cinémas avant d’être transmises dans les autres couches sociales. ». Son compatriote Jean de Dieu Aka, étudiant en tourisme et hôtellerie ajoute que « le Nouchi est une langue, une identité culturelle propre à la Côte d’Ivoire. ».

Nash, Rappeuse ivoirienne en Nouchi
source: Internet

Elle a été propulsée et exportée à travers les frontières, grâce notamment au ‘’Zouglou’’ qui est un rythme ivoirien. Les artistes comme Magic Systèm, Petit Yodé et l’Enfant Siro, ainsi que la Rappeuse Nash utilisent cette langue pour la plupart de leurs chansons. « A partir de ces années jusqu’à maintenant, cette langue a pris de l’ampleur. Chaque année, ce sont de nouveaux mots, de nouvelles expressions qui se créent et s’emploient au quotidien » rapporte Jean de Dieu.  Des expressions qui se retrouvent dans un dictionnaire Nouchi téléchargeable en ligne.

Malgré son évolution, cette langue ne fait pas encore l’unanimité dans son pays d’origine. Ils sont plusieurs ivoiriens à toujours la considérer comme une langue de rue qui risque d’affaiblir le français qui est la langue officielle parlée en Côte d’Ivoire, selon l’article 48 de la constitution.

La langue de la discorde ?

« Le mot « enjaillement » qui veut dire être content en Nouchi a été inscrit dans le dictionnaire français lors des jeux de la francophonie à Abidjan en 2017 » nous témoigne l’étudiant Jean de Dieu Aka. Toutefois, malgré cette reconnaissance pour cette langue ‘’made in Côte d’Ivoire’’, Jean de Dieu refuse de l’employer dans son quotidien. « Je ne m’habitue pas trop à cette langue parce qu’elle peut avoir un impact négatif sur mon langage et mon expression » explique-t-il. Le Nouchi, actuellement parlé par presque toute la population Ivoirienne, est très décrié par les responsables de l’éducation qui voient en son emploi un obstacle pour l’expression des ivoiriens.

Expression Nouchi pour saluer
source : Internet

Yao Félix, est coordonateur du Programme Education Financière en Côte d’Ivoire. Il nous confirme que cette langue n’est pas enseignée dans les écoles et n’est donc pas reconnue officiellement puisque parlée en majorité par les jeunes de la rue. « La langue officielle étant le français, je ne pense pas qu’il y ait des perspectives pour officialiser le Nouchi encore moins l’intégrer dans les programmes scolaires » rapporte M.Yao. Pour lui, vu le niveau déjà assez faible en Français des Ivoiriens, il serait hasardeux d’intégrer le Nouchi comme langue officielle. « N’oublions pas que le Nouchi n’est véritablement parlé qu’en Côte d’Ivoire » argumente-t-il.

Une situation qui n’empêche pas le Nouchi d’avoir de beaux jours devant lui. Jean de Dieu rassure qu’elle ne disparaitra pas si et seulement si « nous savons l’utiliser selon le lieu où nous nous trouvons ». Tatou Gnahoré, lui dira, tout fièrement, que c’est devenu la langue de la comédie populaire ivoirienne, voire de la musique ivoirienne. Une langue qui continuera de faire « enjailler » les ivoiriens donc !

Quelques expressions Nouchi

  • être enjaillé : être content
  • c’est gâté : c’est la confusion
  • c’est comment ? : Qu’est ce qui se passe ?
  • elle est kpata : elle est belle
  • j’ai kètèkètè : je me suis débrouillé
  • wahyé quelqu’un : le ridiculiser
  • tu es au zango : tu es sapé
  • on est ensemble : on est d’accord
  • bloques les sciences : arrêtes ces comportements
  • vient on va gbô : vient on va manger
  • j’ai fini avec ça : je suis un professionnel dans ça
Perpétue Houéfa AHOMAGNON

Diplômée en journalisme audiovisuel, j'ai découvert après mon cursus universitaire, l'univers des blogs, de la rédaction web. Depuis, je me suis presque auto-formée dans le domaine. Des formations par ci par là, des cours en ligne, tout ce qu'il faut pour me perfectionner et utiliser ces nouveaux médias pour atteindre mes objectifs. Je suis en fait une passionnée des nouveaux médias, des femmes, des jeunes, de la vie au niveau local. Je suis intéressée par les sujets sur l'Afrique, sur la situation des femmes et des enfants sur le continent mais aussi par le développement local. Et c'est ce que je traite à travers mes articles sur ce blog. " La confiance en soi est le premier secret du succès" Ralph Waldo