Réchauffement climatique : il faut agir maintenant

Par le 08/07/2019 0 1126 Views

Les comportements humains ont tôt fait de condamner la nature ces dernières années.  Le changement climatique et ses conséquences ne sont plus des mythes. Tous les pays du monde comme le soulignent les spécialistes, sont des grands témoins des graves répercussions du changement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter et ont plus que doublé depuis 1990. L’heure est donc plus jamais grave et il faut pour la survie de l’homme, passer très tôt de la théorie à la pratique.

La dernière semaine du mois de juin 2019 a vu s’installer en France, une canicule sans précédent. Très vite, les services de météorologies ont annoncé les températures et mis en garde. De 30 °C dès le dimanche 23 juin, ils confirmaient que la chaleur s’accentuera progressivement pour atteindre de 35 °C à 40 °C dans la majorité des régions entre mercredi 26 juin et vendredi 28 juin, avec des températures nocturnes ne descendant pas en dessous de 20 °C. Une canicule sans précédent pour le mois de juin, et ce depuis 1947 selon les experts qui notifiait que la plupart (hormis en 2017) surviennent en juillet et en août. « En juin toutefois, la durée du jour est à son apogée, ce qui rend difficile le rafraîchissement nocturne ; un phénomène amplifié dans les grandes villes, où les surfaces minérales (bâtiments, chaussée…) emmagasinent l’énergie et créent des îlots de chaleur urbaine » explique le prévisionniste à Météo-France, Emmanuel Demaël cité par lemonde.fr.

Outre la France, tous les pays font face depuis quelques années aux conséquences liées au réchauffement climatique. Des pluies torrentielles accompagnées d’inondations hors saison, de fortes chaleurs, etc., constituent le quotidien des humains obligés d’essayer de s’adapter. Déjà, notons que le réchauffement climatique est un phénomène global de transformation du climat caractérisé par une augmentation générale des températures moyennes (notamment liée aux activités humaines), et qui modifie durablement les équilibres météorologiques et les écosystèmes. Pour la plateforme E-RSE, lorsque l’on parle du réchauffement climatique aujourd’hui, il s’agit du phénomène d’augmentation des températures qui se produit sur Terre depuis 100 à 150 ans. Depuis le début de la Révolution Industrielle, les températures moyennes sur terre ont en effet augmenté plus ou moins régulièrement. En 2016, la température moyenne sur la planète terre était environ 1 à 1.5 degrés au-dessus des températures moyennes de l’ère préindustrielle (avant 1850). Les experts de ladite plateforme diront ensuite que « de façon plus précise, lorsque l’on parle du réchauffement climatique, on parle de l’augmentation des températures liées à l’activité industrielle et notamment à l’effet de serre : on parle donc parfois du réchauffement climatique dit « d’origine anthropique » (d’origine humaine). Il s’agit donc d’une forme de réchauffement climatique dont les causes ne sont pas naturelles mais économiques et industrielles ». La déforestation, la production d’énergie électrique, le chauffage, l’élevage sont donc autant de causes du réchauffement climatiques. Les conséquences ne sont de ce fait, pas des moindres. C’est la météo qui est la plus touchée et donc les conditions humaines.

Ce qui tue notre environnement
Image: conversation

Plantons des arbres

Planter un arbre, c’est planter une vie !  C’est l’adage populaire qui démontre l’importance de l’arbre célébré le 1er juin de chaque année. Face au réchauffement climatique dont l’une des 1ères conséquences est la déforestation, il urge de trouver des solutions pratiques. La plateforme E-RSE préconise que « Pour lutter contre le réchauffement climatique, il faut avant tout réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Pour cela, le premier moyen est de se tourner vers les énergies renouvelables et d’éviter les énergies fossiles. Mais il faut aussi réduire sa consommation énergétique, éviter le gaspillage alimentaire, mieux se nourrir en évitant les produits qui ont une trop grosse empreinte carbone, optimiser l’utilisation des ressources ». De son côté, ‘’Idées pour le développement’’ tout en expliquant que « les émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur de l’agriculture représentent 24 % des émissions mondiales. Elles sont principalement causées par la déforestation à des fins agricoles, l’élevage à travers la fermentation entérique des ruminants et le stockage des effluents, et l’utilisation d’engrais de synthèse » dit pour rejoindre E-RSE que « ce n’est qu’avec la contribution de l’agriculture que l’augmentation de la température mondiale peut être contenue sous le seuil critique des 2 °C. L’agriculture est une des seules activités humaines capables, avec la sylviculture et l’aquaculture, de fixer le carbone ».

Planter des arbres serait une solution contre le réchauffement climatique
Image: Idées pour le Développement

Des pays ayant très vite compris, ont décidé avec chiffres à l’appui de freiner le réchauffement climatique et de mettre en pratique les solutions idoines. C’est le cas de l’Australie qui a annoncé un vaste programme visant à planter un milliard d’arbres d’ici 2050. Annoncé en février 2019 par son Premier ministre Scott Morrison, la revue futura-sciences nous informe que « l’objectif est de capturer 18 millions de tonnes de carbone supplémentaires d’ici 2030 pour se rapprocher des objectifs des accords de Paris, qui prévoit une réduction des émissions de 26 à 28 % pour le pays par rapport au niveau de 2005 ». Le pays fait pour l’instant figure de mauvais élève, avec des émissions annuelles de 500 millions de tonnes qui ne cessent de grimper malgré les déclarations d’intention notifie le site. Planter des arbres serait donc pour tous les pays comme le moyen le plus efficace de sauver encore notre planète. Agissons donc maintenant !

Perpétue Houéfa AHOMAGNON

Diplômée en journalisme audiovisuel, j'ai découvert après mon cursus universitaire, l'univers des blogs, de la rédaction web. Depuis, je me suis presque auto-formée dans le domaine. Des formations par ci par là, des cours en ligne, tout ce qu'il faut pour me perfectionner et utiliser ces nouveaux médias pour atteindre mes objectifs. Je suis en fait une passionnée des nouveaux médias, des femmes, des jeunes, de la vie au niveau local. Je suis intéressée par les sujets sur l'Afrique, sur la situation des femmes et des enfants sur le continent mais aussi par le développement local. Et c'est ce que je traite à travers mes articles sur ce blog. " La confiance en soi est le premier secret du succès" Ralph Waldo