Pauvreté dans le monde : l’Afrique, continent riche avec des habitants pauvres (1ère partie)

Par le 01/02/2020 0 82 Views

Cette année, dans notre éditorial, nous avons annoncé que vous aurez chaque mois, un terme qui sera développé en plusieurs articles. Pour ce premier numéro, nous parlerons de pauvreté dans le monde notamment en Afrique. Ce 1er article abordera donc globalement la situation de la pauvreté en Afrique. Au fil des semaines du mois, nous parlerons de la pauvreté et de l’éducation, la pauvreté et la planification familiale, la pauvreté et la contribution de la femme africaine.

Dans les rapports produits par les différentes institutions internationales telles le Fonds Monétaire internationale, la Banque Mondiale, il y a des conclusions qui ne changent pas : l’Afrique est le continent le plus pauvre du monde. Les pays les plus pauvres du monde se retrouvent majoritairement en Afrique avec le cas du Soudan du Sud. Des conclusions quand même étonnantes vu que le continent dispose de nombreuses ressources naturelles et est donc considérée sur ce fait comme le plus riche du monde.

Ces derniers jours du mois de janvier 2020 s’annoncent difficiles dans la partie sud du Bénin, pays de l’Afrique de l’Ouest, voisin du Nigéria. En effet, alors que les habitants pensaient ne plus avoir l’harmattan, ce vent sec, frais et poussiéreux, ce dernier a fait son retour sur le pays. Tôt le matin, il est difficile de se lever de son lit tant il fait frais. Mais à Godomey, un quartier de la ville d’Abomey-Calavi, ce vent n’empêche pas dame Martine de se réveiller déjà à 5h du matin pour la préparation quotidienne de la bouillie de maïs, son activité.  Dès 6h30, sa voix résonne dans le quartier soit pour réveiller les retardataires encore au lit, soit pour nourrir ceux qui ont besoin de cette bouillie chaude pour entamer leur journée. Et cette activité, elle explique qu’elle le fait depuis 5 ans pour nourrir et instruire ses enfants. Son mari étant au chômage depuis quelques années, il est difficile pour cette famille de joindre les deux bouts dans cette petite chambre faite en bois dans laquelle elle vit. La situation financière et matérielle difficile de la famille de dame Martine n’est pourtant pas chose rare au Bénin et dans plusieurs autres pays de l’Afrique. Selon les rapports, à l’échelle mondiale, le continent concentre plus de la moitié de l’extrême misère.

Les guerres sont l’une des causes de la pauvreté en Afrique
image: Afrizap

Les chiffres…

Les données publiées par le Fonds monétaire international classent les 25 nations qui produisent au PIB par habitant le plus faible en 2019. Le Journal du Net dans son compte rendu dit que « sans surprise, la très grande majorité des vingt-cinq pays les plus pauvres du monde en 2019 se situe sur le continent africain. Ces économies totalisent un produit intérieur brut (PIB) de 314,67 milliards de dollars, soit 15 milliards de plus qu’en 2018 (+4,8%). C’est à peine plus que le produit intérieur brut enregistré par le Bangladesh cette année-là (314,65). Les 25 pays les plus pauvres du monde affichent un PIB par habitant moyen de 666 dollars ». Dans son développement des données du FMI, on apprend que Le Soudan du Sud arrive une nouvelle fois en tête du classement, avec un PIB par tête de 236 dollars en 2018. C’est le seul pays du palmarès des 25 nations les plus pauvres de la planète à afficher un PIB par habitant inférieur au seuil de 300 dollars. C’est également l’un des cinq à afficher un PIB par habitant en recul par rapport à 2018. Et, parmi eux, c’est celui qui enregistre la plus forte baisse (-22,2%). Le Burundi monte sur la deuxième marche de ce triste podium, avec un PIB par tête de 307 dollars (+0,9% sur un an). Le Malawi vient compléter ce trio de tête, avec un PIB de 367 dollars par habitant, en hausse de 4,4% par rapport à 2018.  A l’opposé de l’échelle, le Yémen (919 dollars par habitant), la Guinée (926 dollars par habitant) et le Mali (934 dollars par tête) ferment la marche. L’extrême pauvreté a connu un recul rapide à l’échelle mondiale. Selon les dernières estimations de la Banque mondiale, le nombre d’habitants vivant dans l’extrême pauvreté (au-dessous du seuil de 1,90 dollar par jour) est passé de 1,9 milliard en 1990 à environ 700 millions en 2015. Mais l’extrême pauvreté continue de progresser en Afrique subsaharienne, qui abritait en 2015 plus de la moitié de la population mondiale vivant avec moins de 1,90 dollar par jour. Les projections indiquent que cette région concentrera en 2050 près de 90 % des personnes vivant dans l’extrême pauvreté.

Quelles sont les causes ?

Les spécialistes se penchent sur la question depuis des années. L’Afrique est riche en grande quantité de l’or, du diamant, de l’uranium, du phosphore, du pétrole, du charbon, du coton, du cacao, du gaz, etc. mais les africains sont pauvres, cette pauvreté à plusieurs origines. Selon l’analyse du blog Sangonet, « il faut d’abord souligner le fait que malgré les ressources naturelles dont l’Afrique dispose, celle-ci sont exploitées par des compagnies étrangères qui le plus souvent n’apportent pas grand-chose à l’économie nationale. Ces entreprises profitent d’une main d’œuvre abondante et moins chère et une faible pression fiscale pour réaliser de gros chiffres d’affaires au détriment de nos Etats. Et le plus souvent elles ne transforment pas leur produit sur place, produit qui sera revendu aux africains beaucoup plus chère après transformation à l’extérieur. Ce qui est beaucoup plus triste pour les africains c’est qu’il arrive aux compagnies étrangères de reverser des redevances minières à l’Etat ou aux collectivités territoriales, mais cet argent est détourné par une minorité laissant les populations dans l’insuffisance de nourriture, dans le manque de soin et d’emplois avec comme danger la pollution de l’environnement dans lequel vivent les populations locales.

La pauvreté affecte les enfants
image: mediaterre

Ensuite la pauvreté est la règle en Afrique à cause des conflits ethniques et religieux, des guerres civiles, l’instabilité politique qui conduit à des coups d’Etats récurrents. Tous ces maux poussent les populations à fuir leur pays pour se réfugier dans des camps le plus souvent dans des conditions très difficiles. En fin à tous ces facteurs déterminant la pauvreté en Afrique, il faut ajouter les conditions climatiques qui ne sont pas favorables au continent car 80% des populations africaines vivent de l’agriculture, voilà pourquoi dans certaines régions d’Afrique comme au Sahel il y a une insécurité alimentaire chronique qui fait des milliers de morts chaque année ».

Cette analyse est le résumé de celles de plusieurs experts qui confirment que les conflits entre ethnies sont nombreux, fréquents et extrêmement violents en Afrique. Dans les années 1990, il y a eu un génocide au Rwanda, le pays a été mis au pillage et une partie de la population a fui dans les pays voisins, déjà en difficulté. Au même moment, la guerre civile a ravagé le Liberia. Aujourd’hui dans le sud du Soudan persiste le conflit du Darfour, où les soldats nordistes terrorisent et ravagent les villages dont une partie de la population s’est réfugiée, dans le plus grand dénuement, au Tchad. Dès lors, il convient de s’appesantir sur certaines causes de cette pauvreté pour apporter des solutions afin de permettre aux pays de l’Afrique d’amorcer la voie du développement.

Perpétue Houéfa AHOMAGNON

Diplômée en journalisme audiovisuel, j'ai découvert après mon cursus universitaire, l'univers des blogs, de la rédaction web. Depuis, je me suis presque auto-formée dans le domaine. Des formations par ci par là, des cours en ligne, tout ce qu'il faut pour me perfectionner et utiliser ces nouveaux médias pour atteindre mes objectifs. Je suis en fait une passionnée des nouveaux médias, des femmes, des jeunes, de la vie au niveau local. Je suis intéressée par les sujets sur l'Afrique, sur la situation des femmes et des enfants sur le continent mais aussi par le développement local. Et c'est ce que je traite à travers mes articles sur ce blog. " La confiance en soi est le premier secret du succès" Ralph Waldo