Modèle Photo: le métier du moment

Par le 07/06/2019 0 554 Views

Il n’est pas rare de remarquer sur les profils sociaux (Instagram et Facebook surtout) de jeunes gens (filles comme garçons) mettre comme activité « Modèle photo ». Un métier qui suscite beaucoup d’interrogations dans l’opinion publique. L’on se demande qu’elle est la différence entre le métier de « Mannequinat » et celui de « Modèle Photo » (si tant est qu’il s’agit d’un métier). Cette interrogation est justifiée d’autant plus que les deux termes renvoient généralement au concept de photo.

 

 

Description des deux métiers

Un mannequin est une personne (homme ou femme) employée par une marque de vêtement ou un couturier pour des séances photos ou la présentation de collections lors de défilés de mode. C’est un métier hautement structuré qui demande beaucoup de temps et d’organisation. Le mannequin est amené à planifier son emploi du temps, négocier un contrat et, tout aussi important, maintenir sa plastique. C’est en cela que les Top-Models constituent une catégorie plus professionnelle et distinguée de mannequin.

IG: @lioneldavinciattere

Contrairement aux mannequins, les Modèles Photos n’ont pas de limites et ont beaucoup plus de liberté. Le métier de modèle photo est ouvert à tous. Peu importe le sexe, la taille, le poids, l’âge, etc. Mais cela va au-delà d’un joli visage. En plus d’être photogénique, il faut pouvoir dégager de l’émotion et mobiliser une communauté derrière soi. Ils sont souvent sollicités par des photographes pour des séances de shooting suivant un thème donné ou pour la promotion d’un produit ou une marque d’où la publication des photos sur les réseaux sociaux.

Mais comment sont-ils rémunérés?

IG: @alexandra_noimba

 

Rémunération

La loi 90-603 du 12 Juillet 1990 – Article L763-1 du Code du travail en France stipule que:

Toute personne qui sert à la réalisation d’une image, bénévolement ou non que l’image soit ensuite utilisée ou non, et quels que soient son âge ou son sexe est un mannequin ou un modèle, même si cette activité est exercée à titre occasionnel.

En termes clairs, la loi française ne reconnaît pas le métier de Modèle Photo en tant que tel, ce qui complique un peu l’estimation des modalités et du taux de rémunération. Si les mannequins sont légalement couverts et rémunérés par le biais de leurs agences, cela n’est donc pas le cas des Modèles Photos. Ils vont devoir prêter le statut de freelance pour pouvoir prétendre à une quelconque rémunération. Toujours est-il qu’on se demande de qui viendra cette rémunération.

Du photographe? Oui. Si ce dernier exploite la photo et en perçoit une certaine somme, il devra en verser un pourcentage au modèle, au nom du droit à l’image et selon un contrat préalablement bien établi. Mais dans le cadre d’une séance photo pour une marque de lingerie ou autres, le Modèle Photo aura besoin de s’associer à une agence (comme pour les mannequins) pour pouvoir négocier son contrat et sa rémunération.

IG: eva_schmutz

Comment devenir modèle photo?

Comme on le disait, il s’agit d’un métier qui n’a pas beaucoup d’exigences. Que vous soyez photogénique ou non, il existe des formations que vous pouvez suivre afin de vous construire une personnalité de Modèle Photo. Vous aurez à maitriser les poses, savoir sourire devant l’objectif, comment attirer vos followers ou tous ceux qui verront vos photos. Certaines agences offrent ces services et, à long terme, une suivie de carrière comme pour les mannequins composée de conseil légal en cas d’abus (le plus souvent venant des photographes). Les Modèles Photos comme on le disait, ont la possibilité d’avoir un autre boulot, un peu comme les Influenceurs Web, puisque les séances photos se font selon un planning plutôt relaxe. Ils peuvent définir eux-mêmes quand elles auront lieu. Alors, il faut connaitre les axes importants du métier de Modèle Photo.

  • Faire un book photo (booking) : c’est l’élément essentiel. Qu’il soit en format papier ou numérique, c’est ce qui dirigera votre carrière. Il renseigne sur votre personnalité, vous ouvre des opportunités et oriente les séances photos qu’on vous proposera. Ici, il ne suffit pas de faire un assemblage de jolies photos, mais de suivre un thème précis et de respecter une chronologie dans l’alignement des photos, suivant un sens de lecture.
  • Le virus de l’objectif : finis les longs selfies. Vous devez laisser les autres vous prendre en photo n’importe quand et n’importe comment; car il faut connaitre son potentiel et l’utiliser, savoir utiliser les membres de votre corps (bien poser les mains par exemple), s’exprimer avec votre visage, jouer et tricher avec votre corps… Cela sera plus facile quand vous serez devant l’objectif, et à force de faire plusieurs séances, vous aurez moins de mal à vous exprimer.
  • Connaitre ses limites : c’est très important surtout pour les shootings en lingerie ou de nudes. Savoir comment imposer ses limites au photographe et les faire respecter pour ne pas être victime d’agression (verbale ou sexuelle). Il est donc très important de se préciser les exigences de la séance avant d’accepter.

Le métier de Modèle Photo est un une activité relativement mal vue, surtout avec le nombre sans cesse croissant de jeunes au profil de Modèle Photo et aux nombreuses photos d’elles en lingerie ou maillot, la plupart ignorant les contours et les réels avantages du métier surtout les ados qui s’y mettent sans conseil ni aucune garantie, puisqu’il n’y a pas de restriction d’âge, de taille ni de poids. Ce qui fait qu’ils sont souvent victimes d’arnaque et d’agression de tout type.

Il faudra une loi pour protéger les Modèles Photo, en l’occurrence les mineurs en cas de shooting de nudes ou de body-painting. Ce serait bien qu’on fasse comme dans le cas du Viol sur mineur où même le consentement de ce dernier pour l’acte est nul, ainsi le consentement d’un mineur pour une séance de shooting de nudes serait non valable. Cela protégera les deux parties (entendues ici le photographe et le modèle) et empêchera ce genre d’images de circuler sur les réseaux sociaux.

 

Sources:

ELLE

CIDJ

MadmoiZelle 

 

Photos: Instagram

Sam Fort

Passionné de médias sociaux, de foot, de voyage et de tout ce qui a trait aux générations X, Y et Z, j'aime écrire, partager mes connaissances et surtout apprendre. "Il faut réfléchir à comment être social, plutôt qu'à comment faire du social" (Jay Baer).