Lesotho : le royaume de la couverture Basotho

Par le 27/04/2020 0 140 Views

Le Covid-19 sévit toujours dans le monde. Tous les médias y consacrent leurs priorités et c’est assez stressant pour tous. Alors dans cet article, nous allons faire un break pour faire une découverte. La découverte du Royaume de Lesotho. Ce royaume fait partie des deux pays non touchés par le coronavirus en Afrique. Allons donc à sa découverte mais surtout d’une de ses traditions ; le port de la couverture.

Le Lesotho (en forme longue le royaume du Lesotho, en sotho du Sud Muso oa Lesotho et en anglais Kingdom of Lesotho) est un État d’Afrique australe montagneux et sans accès à la mer, entièrement enclavé dans le territoire de l’Afrique du Sud, dont il est économiquement dépendant. Indépendant depuis 1966, le Lesotho est aujourd’hui une monarchie constitutionnelle avec pour capitale et seule grande ville, Maseru. Le Lesotho compte environ deux millions d’habitants dont la plupart sont chrétiens. Les Sothos — qui ont donné leur nom au pays — y sont majoritaires. Les deux langues officielles sont l’anglais et le sotho du Sud. Malgré la pauvreté, le fort taux de personnes atteintes du VIH Sida, le pays a pourtant réussi ces dernières années à relever un peu la tête, avec des taux de croissance économique respectables. Les atouts du pays, grand château d’eau situé au centre de l’Afrique du Sud, consistent en ses exportations d’énergie hydroélectrique, ses mines de diamants, et enfin ses magnifiques paysages montagneux. Le tourisme est en plein boum, et devrait continuer à croître dans les années à venir.

Dans sa description du pays, le site Geo dit qu’il s’agit d’un majestueux pays de montagnes, à peine moins grand que la Belgique. Terre des ethnies sotho, zoulou et xhosa, les traditions autochtones y sont encore vives. Des sites préhistoriques aux vallées verdoyantes et aux montagnes spectaculaires, la découverte du Lesotho est une expérience inoubliable. « Le Lesotho est une destination insolite qui vous fera sortir des sentiers battus : ici certains trajets s’effectuent en cheval et surtout pas en voiture ! Pays original où l’altitude est reine (les sommets culminent au minimum à 1400 mètres !), vous serez charmés par le Mont Thabana Ntlenyana (pas moins de 3482 mètres) et ses paysages verdoyants. Pour avoir le maximum de chances de pouvoir rencontrer les aigles, babouins et antilopes qui peuplent le Lesotho, n’hésitez à vous diriger, après la visite de Maseru, la capitale, en direction du Parc National Sehlabathebe et des chutes de Maletsunyane… Sensations nature garanties ! » décrit toujours Géo.fr. Mais si le Lésotho fait de grands pas dans le développement, il garde toute son authenticité, ses traditions. Et depuis les temps anciens, les habitants de ce pays restent très attachés au port de la couverture comme accessoires.

La couverture Basotho, un accessoire incontournable pour les Lesothans
Photo: Floating House

La couverture basotho, de génération en génération

Selon les récits, c’est en 1860 que ces couvertures en laine ont fait leur apparition au Lesotho. Le Roi Moshoeshoe 1er ayant reçu une couverture en laine en cadeau, remplaça la peau de léopard traditionnelle qu’il portait sur les épaules afin de se couvrir avec. « Lorsqu’en 1897 la reine Victoria offre une couverture en cadeau au roi, celle-ci est appelée «Victoria England» en son honneur. Aujourd’hui, les Basotho Heritage Blankets sont entièrement fabriquées au Lesotho et arborées par des habitants hauts en couleur » raconte le site de collection Floatting House. La couverture basotho traditionnelle a depuis infusé dans toutes les couches de la société lesothane. Elle est autant un élément important de l’histoire et de la culture du pays, qu’une déclaration de style. « Ses motifs (couronne anglaise en hommage à, chapeau conique emblème du pays, maïs symbole de fertilité…) et la manière de les porter sont ultra codifiés. Il y a autant de combinaisons possibles que de moments à célébrer ou déclarations à faire (naissance, mariage, passage à l’âge adulte, disponibilité pour le mariage…) » raconte le blog de voyage Roadtrippeur. Connue au-delà des frontières de ce petit royaume, la couverture Basotho a été très représentée dans le film Black Panther. Mieux, plusieurs grands couturiers parisiens s’en sont déjà inspirés comme Louis Vuitton.

Alors si un jour, vous faites un tour au Lesotho, achetez votre couverture. Ne partez surtout pas sans elle. Elle vous gardera au chaud et sera votre fidèle compagne.

Perpétue Houéfa AHOMAGNON

Diplômée en journalisme audiovisuel, j'ai découvert après mon cursus universitaire, l'univers des blogs, de la rédaction web. Depuis, je me suis presque auto-formée dans le domaine. Des formations par ci par là, des cours en ligne, tout ce qu'il faut pour me perfectionner et utiliser ces nouveaux médias pour atteindre mes objectifs. Je suis en fait une passionnée des nouveaux médias, des femmes, des jeunes, de la vie au niveau local. Je suis intéressée par les sujets sur l'Afrique, sur la situation des femmes et des enfants sur le continent mais aussi par le développement local. Et c'est ce que je traite à travers mes articles sur ce blog. " La confiance en soi est le premier secret du succès" Ralph Waldo