Dialogue Parents Enfants : Une nécessité souvent ignorée

Par le 18/04/2021 0 331 Views

En Afrique, la culture et l’éducation données font que les enfants ne sont pas habitués à tenir des conversations avec leurs parents peu importe le sujet. Sujet ordinaire ou tabou, le dialogue entre parents et enfants est quasi inexistant. En cause, la distanciation instaurée par la culture africaine pour imposer et maintenir le respect d’une part et l’évitement des sujets sensibles d’autre part.

Au Bénin, le constat est pareil. Le dialogue parents enfants a déserté les maisons. Les parents sont soient trop occupés ou ne savent pas tout simplement de quoi parler avec leurs enfants.  Etant les premiers pionniers dans la vie d’un enfant, les parents viennent avant la société. Ce sont eux, qui apprennent les premiers savoirs vivre à l’enfant. C’est pour cela que l’éducation de base et le devenir de l’enfant reposent sur eux.

Cependant, ils se limitent dans leurs rôles en n’initiant pas des sujets de conversation avec leurs enfants selon certains de ces derniers.

« A la maison, on ne discute presque jamais. D’ailleurs mon père n’est jamais là. Ma mère est tout le temps au marché, quel temps on aura pour converser ? A peine on se croise souvent dans la maison à la même heure », a martelé Foussénath, élève en classe de Seconde.

Pour Landry Agossa, étudiant en Licence 1, « Moi je vis avec mon père. Il va tout le temps au boulot. Quand il rentre, la seule chose qu’il me demande, c’est ça a été ? Tu as cours à quelle heure demain ? Ne traîne pas trop devant le portable. Quand à ma mère, la seule chose qui l’intéresse quand elle m’appelle, c’est pour savoir si je mange bien et si les cours sont suivis. Moi j’aurais aimé que l’un ou l’autre me pose plus de questions, s’intéresse à moi en dehors des études.».

« Quand mon père m’interpelle, c’est que ma mère s’est plainte et il veut me faire un reproche ou me gronder. Jamais mes parents ne m’ont fait asseoir pour discuter, converser naturellement et normalement avec moi », s’est plainte Rose Djagou, jeune étudiante de 23 ans.

Zannou Murielle, restauratrice comprend les parents : « Il faut le vivre pour comprendre. Entre chercher l’argent pour que tes enfants ne manquent de rien et faire de ton mieux pour se maintenir en vie pour eux, il n’y a que peu de temps à partager avec eux. C’est si minime qu’on arrive qu’à s’intéresser à l’essentiel, ce qu’il faut leur dire ou partager avec eux pour qu’ils se concentrent sur leurs études ou parcours ».

Autre temps, autres mœurs

Avoir des discussions avec les enfants n’est pas chose facile pour les parents. N’ayant pas été éduqué forcément comme ça, ils ignorent comment le faire. De même, les parents ont de difficultés à suivre toutes les évolutions que connaisse le monde.

Pour eux, c’est donc un défi, qu’il faille relever surtout à cette ère où tout est mis sur la toile : « En notre temps, il n’y avait pas d’internet et quand nos parents nous grondaient, on se ressaisissait. On ne savait même pas ce qu’on appelle converser ou discuter. Quand tes parents t’appellent c’était pour une réunion ou pour te commander. Aujourd’hui nos enfants maitrisent des jargons que nous même ignorons. Comment alors échanger avec eux sur des sujets où vous êtes limités ? », Casimir Kocou, père de famille.

On a peur d’aborder les choses. Car on a peur de s’enfoncer tout simplement » a déclaré Bertin Sossou. Père de famille.

Converser ou dialoguer avec ses enfants est certes important mais piégeur selon la plupart des parents. Pour discuter librement de tout avec les enfants, il faudrait aller à leur école.

Pour Boris Dogbo, psychologue, les parents ne devraient pas avoir honte de discuter avec leurs enfants et de tout. Tous les sujets sont bons à aborder et pour cause : « le dialogue parents enfants vous rapproche de votre enfant et l’empêche de suivre des camarades ou quelqu’un dehors. En prenant cette initiative autour de laquelle vous échangez vraiment et clôturez avec des conseils, il doutera avant de poser certains actes et viendra toujours à vous pour vous poser des situations ».

Communiquer permet avant tout de s’exprimer mais aussi d’assurer l’équilibre en toutes ses organes. En famille, discuter permet d’établir une relation et de créer avec ses proches un climat de confiance. Converser aide également l’enfant à s’exprimer,à développer son point de vue et bien d’autres.