Développement durable : la nécessité de construire des villes vertes en Afrique

Par le 31/08/2020 0 247 Views

L’expansion rapide des villes est un phénomène actuel qui pose un certain nombre de problèmes sur le plan économique, social et environnemental. En effet, plus de la moitié (soit 50 %) de la population mondiale vit de nos jours en ville. On estime que d’ici 2050, ce pourcentage devrait atteindre 66 % à l’échelle mondiale et 90 % dans les pays en développement. Vu cette quasi-explosion urbaine et les problèmes qu’elle soulève, l’une des solutions qui se présente est la construction des villes vertes à travers le monde. En particulier sur le continent africain où le taux d’urbanisation va de plus en plus grandissant.

En Afrique, la forte migration des populations vers les villes est principalement due à la pauvreté, aux catastrophes naturelles ou aux guerres. Ces personnes qui migrent, le font dans le seul espoir de pouvoir améliorer leur niveau et conditions de vie. Cependant, cette forte présence humaine en zone urbaine engendre de nombreux autres problèmes.

Selon le journal Le Point, « les infrastructures et les services publics, qui sont déjà limités et défaillants, doivent être mis à niveau et développés, qu’il s’agisse de l’adduction d’eau potable (moins de 35 % de la population urbaine y a accès aujourd’hui), de l’accès à l’eau et à l’électricité (aucune ville africaine n’est exempte de coupures d’électricité et de délestage), de l’existence de routes  pavées ou macadamisées en bon état, de systèmes d’assainissement, de ramassage et de traitement de déchets. Les systèmes de transports collectifs ne sont pas à la mesure des besoins de mobilité, qu’il s’agisse des bus, des taxis, des métros ou de tout autre type de transport alternatif ». Mais ce n’est pas tout. Il est également question « d’alimenter les villes en produits alimentaires, ce qui suppose le développement de productions agricoles et de systèmes de distribution performants. Il faut enfin assurer l’éducation de la jeunesse urbaine qui représente la plus grande part de cette population. Les villes sont ensuite de plus en plus vulnérables aux risques naturels (inondations, séismes, etc.) aggravés par le changement climatique, et aux risques sanitaires et sociaux. L’habitat informel, qui représente 60 % à 70 % de l’habitat urbain, est appelé à s’étendre, créant des poches de pauvreté, d’insécurité et de vulnérabilité aux maladies et aux épidémies ». Au regard de tout ceci, les urbanistes pensent que la thématique de ville verte semble être le meilleur recours pour une gestion efficace des zones urbaines sur le continent.

Il faut créer un cadre de vie agréable pour les habitants, faciliter l’accès aux services liés à l’assainissement, aux soins de santé, au logement et aux ressources énergétiques
Image: Indonésie Voyage

Une solution efficace

Encore appelée ville verte, la ville durable se définit comme une zone urbaine qui respecte tous les principes du développement durable et de l’urbanisme écologique. En d’autres termes, il s’agit d’un milieu urbain qui mise essentiellement sur l’utilisation des énergies renouvelables, la création et le développement des espaces verts urbains, l’emploi d’un mode de transport moins polluant, la réduction du carbone dans l’environnement et le traitement durable et efficace des déchets. L’objectif principal ici est de créer un cadre de vie agréable pour les habitants, faciliter l’accès aux services liés à l’assainissement, aux soins de santé, au logement et aux ressources énergétiques. Sans oublier, la mise en place des moyens nécessaires pour avoir une bonne croissance économique.

Mais la question qui reste posée est de savoir comment transformer les villes africaines en villes durables ? Pour abidjanvilledurable.com, cela est bel et bien possible « si et seulement si, cela se fait sur la base d’un processus progressif et surtout sans faire un copier-coller immédiat de la réalité occidentale ». Ainsi, construire des villes vertes passe par la mise en place des mesures pouvant permettre de diminuer les effets néfastes des activités citadines sur la santé et l’environnement. Les dirigeants africains doivent aussi penser à améliorer la résilience des zones urbaines face aux catastrophes naturelles et procéder à des séances de sensibilisation de la population. Ceci, afin de les initier au concept de durabilité des villes. Il est également nécessaire de renforcer l’accessibilité des habitants aux services de base. Trouver plusieurs sources de financement et mobiliser les ressources pour la conception d’un tel espace de vie et son bon fonctionnement, sont tout aussi importants. Pour finir, les villes africaines n’ont pas la même histoire, la même culture et la même taille. Il faudra alors tenir compte des caractéristiques spécifiques de chacune d’elles lors d’une telle réalisation.

Toutefois, certains pays du continent émettent déjà l’intention de construire des villes vertes sur leur territoire. C’est le cas du Rwanda qui ambitionne de créer la première « green city » africaine. Ce projet de ville 100 % durable est rebaptisé « Wakanda » par les Rwandais en référence au royaume imaginaire du film Black Panthère et s’étendra sur une superficie totale de 620 hectares. Énergies renouvelables, gestion durable des terres et des déchets, production de Bio-Gaz de façon locale seront au rendez-vous. C’est la preuve que les gouvernants ainsi que les populations africaines commencent peu à peu à comprendre l’importance de créer des villes durables.

Murielle HOZANHEKPON

Riche d’une formation en Protection de l’Environnement, je suis spécialisée dans l’Aménagement et la Gestion des Ressources Naturelles que j'ai validé par l'obtention d'un master. Passionnée d’écriture et de tout ce qui est média numérique, je rentre très vite dans l'univers de la rédaction web. C’est donc tout naturellement que je me lance dans la rédaction des articles pour informer et sensibiliser un grand nombre de personnes. Et mes thématiques favorites tournent le plus souvent autour de l’écologie, de la nature et des énergies renouvelables, même si j’aborde également des sujets qui ont trait à la santé et aux faits de société. « La plus grande victoire de l’existence ne consiste pas à ne jamais tomber, mais à se relever après chaque chute » Nelson Mandela.