L’arbre en milieu urbain : l’importance du végétal en ville

Par le 17/07/2020 0 5555 Views

Dans l’esprit des humains, l’arbre est considéré comme un symbole de la nature. Cependant, en ville, il est parfois perçu par les citadins, comme une source de désagréments en raison des risques de chutes, des salissures et des allergies qu’il peut occasionner. Et pourtant, sa présence est essentielle en milieu urbain puisqu’il y rend plusieurs services. Ces derniers ne sont d’ailleurs remarqués et regrettés qu’après la destruction et la disparition de la ressource.

La notion d’arbre en milieu urbain désigne tout type d’arbre présent en ville, qu’il soit spontané ou introduit par l’homme. On en rencontre sous forme d’espace vert (jardin public ou privé, parc urbain, etc.), d’arbre d’alignement et d’arbre de rue. En ville, l’arbre doit faire face à certaines contraintes spécifiques comme la pauvreté des sols, le climat chaud et sec, les mauvaises pratiques des usagers qui entraînent sa destruction, l’apport en eau limité, etc.). Mais malgré cet état de choses, cette ressource est très importante à la vie citadine. Car elle fournit de nombreux bénéfices. Des avantages que malheureusement, beaucoup de personnes ignorent encore.

Les bienfaits des arbres en ville

Les arbres sont une richesse considérable pour notre société. Ce sont de véritables puits de carbone qui aident à réduire la pollution atmosphérique et le réchauffement climatique. En effet, ils absorbent le carbone rejeté dans l’atmosphère par les diverses activités anthropiques. Ce CO2 ainsi emprisonné devient ensuite de la biomasse végétale (feuille, écorce, bois, etc.). Les arbres agissent également comme des purificateurs de l’air en captant chaque année, une quantité importante de poussière. Pour Arboquebec.com « une rue bordée d’arbres matures contient jusqu’à 4 fois moins de poussière atmosphérique qu’une rue sans arbres ». Grâce au phénomène de photosynthèse, ils génèrent et libèrent de l’oxygène dans l’atmosphère. On estime à environ 120 kg la quantité de cet élément indispensable à la vie sur terre que peut produire chaque année un arbre adulte. Ce qui équivaut à 50 % du besoin en oxygène d’un homme pour la même période. En outre, l’arbre en milieu urbain est un conservateur de la biodiversité. Il constitue un habitat et une source de nourriture pour la petite faune (oiseaux, insectes, mammifères). Par le biais de la couverture végétale qu’il offre, l’arbre empêche l’érosion du sol lors des fortes pluies. Son système racinaire absorbe l’eau de pluie en l’empêchant ainsi de s’accumuler au risque de créer des inondations et en réduisant son ruissellement. De plus, cette ressource essentielle joue le rôle de climatiseur et réduit l’effet d’îlot de chaleur urbain. Selon demainlaville.com, « les arbres ont un impact direct sur la température ambiante. Ils peuvent modifier le degré d’humidité d’un quartier simplement à travers la production de vapeur d’eau dans l’atmosphère (évapotranspiration). En été, ils rafraîchissent l’air grâce à leur feuillage : celui-ci absorbe et réfléchit une partie du rayonnement qui autrement, atteindrait le bitume pour se transformer en chaleur ». Les végétaux urbains sont des brises vents très efficaces, car ils contrôlent la vitesse du vent et protègent contre les rafales et les orages. L’arbre en ville est aussi un excellent inhibiteur de bruit et d’odeur. Plantés de façon stratégique aux abords des voies, ils masquent les nuisances sonores propres au milieu urbain et les émanations provoquées par les égouts et les décharges d’ordures.

Cependant, l’arbre urbain n’a pas que des vertus écologiques. Il a également des fonctions esthétiques qui lui permettent d’embellir de par le vert de son feuillage, la couleur de ses fleurs, et sa forme, le paysage, en particulier les espaces vides jugées moins attrayants. Par ailleurs, les rues bordées d’arbres offrent plus de sécurité aux populations puisqu’ils ralentissent le trafic sur les routes dangereuses et diminuent par conséquent les accidents de circulation. De nombreuses études ont prouvé que les forêts urbaines offrent une meilleure qualité de vie aux Citadins. Car l’arbre a un impact direct sur le psychisme des humains. Il réduit l’apparition de certaines affections respiratoires et cardio-vasculaires, le stress, l’agressivité et accélère le rétablissement des personnes souffrantes. Les matières organiques qui composent le végétal ont aussi des vertus thérapeutiques et entrent dans le traitement de plusieurs maladies. De même, les fruits et baies que produisent les arbres fruitiers servent de nourriture pour les Citadins. Les espaces verts attirent les touristes, constituent un endroit de récréation pour les populations et participent à l’économie du pays en créant de l’emploi en horticulture et en arboriculture par exemple. Enfin, une étude réalisée en 2010 par des chercheurs de l’université de Cambridge démontre que dans un futur proche, les arbres pourraient bien remplacer les lampadaires et les réverbères en s’auto-éclairant à la nuit tombée.

Aujourd’hui les arbres présents en milieu urbain sont les premières victimes de l’urbanisation qui va de plus en plus grandissante et de la destruction progressive de l’environnement. Mais ils constituent également la meilleure solution au phénomène de changement climatique et pour l’amélioration de la qualité de vie des Citadins. Renforcer la présence des arbres en ville devient ainsi une grande nécessité.

Murielle HOZANHEKPON

Riche d’une formation en Protection de l’Environnement, je suis spécialisée dans l’Aménagement et la Gestion des Ressources Naturelles que j'ai validé par l'obtention d'un master. Passionnée d’écriture et de tout ce qui est média numérique, je rentre très vite dans l'univers de la rédaction web. C’est donc tout naturellement que je me lance dans la rédaction des articles pour informer et sensibiliser un grand nombre de personnes. Et mes thématiques favorites tournent le plus souvent autour de l’écologie, de la nature et des énergies renouvelables, même si j’aborde également des sujets qui ont trait à la santé et aux faits de société. « La plus grande victoire de l’existence ne consiste pas à ne jamais tomber, mais à se relever après chaque chute » Nelson Mandela.