LA COUPE D’AFRIQUE DES NATIONS TOUS LES 4 ANS : Didier Drogba pris à contre-pied

Par le 14/02/2020 0 119 Views

Ces derniers jours, un débat agite le monde du football africain. Organiser la Coupe d’Afrique des Nations tous les deux ans comme c’est le cas jusque-là ou l’organiser désormais tous les quatre ans comme le suggère le Président de la FIFA Gianni Infantino. Réagissant à cette proposition, l’ex-attaquant ivoirien Didier Drogba, avait trouvé que « cela peut être une bonne chose (…) ». Mais pour Samuel Eto’o, « (…) Gianni Infantino a manqué de tact ». Et il n’est pas le seul à prendre l’ancienne gloire ivoirienne à contre-pied.

Samedi 1er février 2020, se tenait à Salé au Maroc le Séminaire sur le développement des compétitions et des infrastructures en Afrique organisé par la Confédération africaine de football (CAF) et la Fédération internationale (FIFA). Etaient présents à ce séminaire, outre les présidents de la FIFA et de la CAF, les présidents des associations membres et les légendes du football. Gianni Infantino qui veut « projeter le football africain dans l’élite mondiale », prenant la parole, laisse entendre ses projets pour le sport roi. Entre autres propos rapportés par RFI, il lâche « On joue la CAN tous les deux ans depuis des décennies. » avant de demander à l’assistance « Est-ce qu’on voit un développement des infrastructures et des revenus du football africain ? ». Ayant bien préparé sa pédagogie, il poursuit « La CAN génère aujourd’hui vingt fois moins que l’Euro. J’ai voyagé dans 41 pays et ce que j’ai vu n’était pas vraiment une explosion de stades modernes ». Ce qui, de l’avis de tout observateur du football sur le continent paraît une lapalissade. Mais, la suite de ses propos prend tout le monde de court. « Ce que je vous demande – mais c’est votre décision – c’est de discuter et de réfléchir au fait de passer la Coupe d’Afrique des nations à tous les quatre ans, au lieu de tous les deux ans. » Il n’en fallait pas plus pour faire réagir les africains.

D’abord, il y a Didier Drogba qui pense que « Cela peut être une bonne chose parce que cela donnerait une saveur bien particulière à ce trophée par sa rareté. » Un avis que ne partagent d’autres gloires du football africain. Parmi elles, la star camerounaise Samuel Eto’o qui se prononçait sur RFI lors de l’émission hebdomadaire « Le débat africain ». « Il y a un partenariat gagnant-gagnant entre la Fifa et la CAF. Je suis proche de Gianni Infantino et d’Ahmad. Mais je crois que Gianni Infantino a manqué de tact. Surtout qu’il a les portes de la CAF grandes ouvertes », lance-t-il, sur un ton assez tranché. Et l’ex-attaquant du FC Barcelone ne s’arrête pas là. Il poursuit : « Avant, entre la CAF et la Fifa, les relations n’étaient pas bonnes. Mais ça ne donne pas le droit aux autres de nous imposer des choses ». Très en verve, l’ancien « Lion indomptable » s’interroge « Est-ce l’intérêt des Africains d’organiser une CAN tous les quatre ans ? » avant de répondre « Je crois que c’est plutôt celui des Européens. Ils veulent avoir à disposition les Mohamed Salah, Sadio Mané ou Pierre-Emerick Aubameyang. La Fifa défend l’intérêt des clubs européens ». Dans son opposition à une CAN tous les quatre ans, Samuel Eto’o n’est pas seul. Habib Béye, l’ancien international sénégalais, aujourd’hui consultant sur Canal plus pense la même chose. Déjà en 2017, ce dernier donnait son avis. « La Can est une compétition exceptionnelle pour le football africain. Il est plus judicieux de l’organiser tous les deux ans au lieu de quatre années. Ce, même si beaucoup de joueurs africains évoluant en Europe subissent d’énormes pressions de la part de leurs clubs employeurs à chaque phase finale ». Tout comme lui, son compatriote El Hadj Diouf, interrogé par l’Agence de presse sénégalaise pense que « La proposition faite à la CAF d’organiser la Coupe d’Afrique des nations (CAN) tous les quatre ans au lieu de la périodicité actuelle manque de pertinence dans un continent où on a besoin de grands événements. Tous les deux ans, c’est bon pour la Coupe d’Afrique des nations ». Il estime que « Le président de la Fifa n’a fait qu’une proposition, et il faudra que quelqu’un décide. » avant de conclure qu’à [son] avis « une fois les quatre ans, c’est trop ! Gianni Infantino est le patron du football mondial, mais l’Afrique doit pouvoir prendre son destin en main ». Les avis de ces voix contraires à position de Drogba sont largement partagés par les internautes.

En grande majorité, ils sont contre l’idée de passer la CAN à quatre ans comme le démontre un sondage réalisé sur la page Facebook de la chaîne de télévision française France 24. Au terme d’un sondage réalisé le 5 février, 70 % des internautes ont voté pour une CAN tous les deux ans contre 30% tous les quatre ans. Comme rapporté par la radio française, les fans africains se sont montrés globalement critiques envers le patron de la FIFA, sur les réseaux sociaux. « Lui, il est qui pour décider ça ? Il y a 54 pays africains, on doit se concerter pour décider », lâche un Internaute furieux sur la page Facebook France 24 / RFI – Sports. « La CAN est un facteur de développement pour l’Afrique qui accuse un gros retard sur les autres continents. Sans cette CAN, le Cameroun aurait-il construit des tops stades ? L’accepter serait une erreur monumentale pour nos dirigeants de foot. », réagit un autre. D’autres, plus sévères pensent que Drogba s’aligne sur la position du président de la FIFA afin de bénéficier de son onction en vue de son élection à la Fédération ivoirienne de football dont il vise la présidence. Le débat ne fait que commencer !