Étudier aux Etats-Unis: Trois opportunités à saisir

Par le 27/11/2018 0 59 Views

Les États-Unis d’Amérique sont une destination de rêve pour la plupart des jeunes étudiants. Si en France le système du CAMPUS-FRANCE  offre la possibilité aux étudiants africains de venir étudier sur ses terres, se rendre aux USA pour les études n’est pas chose facile. Plusieurs opportunités s’offrent au candidat. Ici nous parlerons de trois d’entre elles. Il s’agit des bourses internationales, du financement des études sous fonds propres, et de la loterie Visa US

 

Les bourses internationales:

Selon le site http://m.leparisien.fr/, une bourse d’étude est une aide financière pour un étudiant afin qu’il poursuive ses études. La bourse est le premier recours pour le candidat. Elles sont accordées suivant plusieurs critères qui reflètent généralement les valeurs et les objectifs du donateur de la récompense. De ce fait, il existe deux types de bourse: la bourse entière ou complète (qui couvrent les frais de scolarité et toutes les dépenses liées aux frais d’hébergement, les livres, les frais de déplacement, l’argent de poche…) et la bourse partielle (qui ne couvre pas les dépenses engagées au cours de l’étude. Ces bourses sont généralement offertes grâce à la subvention d’organisations non gouvernementales (ONG) internationales. Chaque étudiant consacre beaucoup de temps à la recherche de bourses internationales dans l’espoir de trouver une ou plusieurs de ces opportunités , qui couvriront entièrement ou partiellement les frais d’études.

Mais le processus pour trouver une bourse pour les USA reste long et parfois compliqué. Comment trouver une bonne bourse est la principale préoccupation des étudiants. Pour ce faire, le candidat se doit de visiter tous les sites de bases de données de bourses internationales sans manquer de s’inscrire sur des listes de diffusion académiques et des News Letters pour recevoir les annonces en ligne chaque jour par courriel. La force des réseaux sociaux ne saurait être négligée. Ainsi donc, outre la consultation des sites bases de données de bourses internationales, il faudrait guetter les publications sur Twitter et Facebook.

*Les principales bases de données de bourses internationales:

Une fois la bourse sélectionnée, le candidat peut postuler et suivre l’évolution de sa candidature afin d’être retenu.

 

Financement des études sur fonds propre:

La deuxième possibilité qui s’offre à un étudiant désireux de poursuivre ses études aux USA est de financer lui-même ses études, s’il en a les moyens. L’Université aux États-Unis coûte cher. Chaque année les frais d’étude augmentent et varient selon l’Université, avoisinant 18000 $ (environs 9 000 000 F CFA) par an et peuvent aller jusqu’à 50 000 $ (environs 25 000 000 F CFA). Dés que l’étudiant a repéré l’université compte tenu de sa formation, il lui faudra prendre contact avec elle (il est recommandé de le faire un an à l’avance). Il y a environs 4900 universités aux États-Unis, donc inutile de se focaliser sur les plus connues qui sont généralement les plus chères, sauf si l’étudiant en a véritablement les moyens (Source: https://www.letudiant.fr/etudes/international/partir-etudier-aux-etats-unis-quelles-sont-les-formalites-d-inscription.html).

Toujours selon la même source, la prise de contact est une étape très importante. Elle consiste à écrire au  »Board of Admissions » (Bureau des Admissions) par courriel pour leur notifier votre intérêt pour leur université et demander des informations sur votre filière ainsi que les modalités de paiement. L’université en question mettra à votre disposition une brochure concernant votre filière et un dossier d’admission que vous pouvez facilement télécharger sur Internet. Il faudra fournir un ensemble de documents à traduire en anglais: bulletins de note, lettre de motivation, des lettres de recommandation, attestation de ressources personnelles, mais aussi un descriptif des activités extrascolaires de l’étudiant. La maîtrise de l’anglais (niveau suffisant tout au moins) est indispensable pour l’acceptation du dossier d’admission et un test donnant droit à une acceptation est requis.

Selon le même site, si leur dossier est complet, l’obtention du visa ne pose aucun problème à condition de fournir toutes les pièces justificatives selon sa situation; mais il faut d’abord être admis dans une université américaine avant d’obtenir le Visa puisque les services d’immigration exigent une attestation d’admission pour accepter votre candidature.

 

La Loterie Visa Américaine:

La Loterie Visa Américaine, encore appelée Loterie de la Carte Verte Divesity Visa est une loterie lancée chaque année par les États-Unis afin de distribuer 55 000 Cartes Vertes à travers le monde pour devenir des résidents américains. Vous désirez donc poursuivre vos études aux Etats-Unis, c’est une opportunité à saisir. Vous devez juste vous connecter sur le site de la loterie Visa https://dvlottery.state.gov/ ou consulter le site de l’Ambassade des Etats-Unis dans votre pays et, selon que vous remplissez les conditions d’éligibilité, tenter votre chance au cours de la période d’inscription. C’est très simple et pratique.

Après voir franchi les différentes étapes de l’inscription, vous devez attendre la période de proclamation des résultats et si votre nom figure parmi les candidats retenus, vous pouvez consulter le site de la loterie pour vous aider dans la suite du processus. Une fois que vous avez votre Visa, vous pouvez recourir à la procédure de financement des études sur fonds propre et postuler pour une école.

 

Bon à savoir:

Étudier aux Etats-Unis n’est pas à la portée de tout le monde. Mais le plus dur réside dans la procédure, puisque vous avez plusieurs façons de trouver de l’argent une fois là-bas, notamment sur le campus. Les campus universitaire aux États-Unis sont comparable à une mini-ville. On y trouve tout ce dont on a besoin : des cafés, des fast-foods, des bibliothèques et libraires, des pharmacies, des salles de sport, etc. Il faut du monde pour faire tourner un campus, c’est pourquoi de nombreux étudiants sont embauchés chaque année pour ces jobs. En dehors du campus aussi, plusieurs petits jobs s’offrent à vous, à condition que vous soyez prêts à vraiment travailler, avec votre visa, vous ne serez autorisé à travailler qu’à hauteur de 20h/semaine. De plus, il est recommandé de faire une demande de résidence universitaire car les appartements à louer reviennent plus chers.

Sam Fort

Passionné de médias sociaux, de foot, de voyage et de tout ce qui a trait aux générations X, Y et Z, j'aime écrire, partager mes connaissances et surtout apprendre. "Il faut réfléchir à comment être social, plutôt qu'à comment faire du social" (Jay Baer).