La Tacticologie : Le Réal vers sa « Klopp » de fin ? L’avant match !

Par le 26/05/2018 0 55 Views

Si les pré-socratiques devaient se poser une question philosophique à notre époque, ce ne serait pas : « D’où vient le monde ? », mais : « Comment battre cette équipe de Zidane en LDC ? »

Toute la question est là. Faire tomber la terreur blanche qui en quatre ans a triomphé à deux reprises sur son rival l’Atletico et tétanisé la Juventus de Turin.

Le commando de cette mission : Liverpool. Vainqueur impérial de Man City, tombeur impitoyable de la Roma. Il ne faut pas le nier, Liverpool est un mercenaire sérieux et ce contrat ne lui semble pas fait la moindre peur. Les hommes de Klopp y ont tout à gagner même si le double tenant du titre n’à absolument rien à perdre. C’est ce qui sans doute rend cette finale explosive pour les larmes comme pour le rire.

Liverpool, la jeunesse comme atout, Réal Madrid, l’expérience comme tout !

D’abord, défensivement nous avons deux équipes relativement solides. Depuis le recrutement spectaculaire de Van Dijk en effet, Klopp a semblé colmater la brèche de sa machine de guerre. En face, Zidane peut compter sur son leader, son gladiateur et capitaine Ramos. L’expérience face à la jeunesse. Alexander-Arnold sera attendu également, lui qui vient de rejoindre la sélection des Trois Lions au mérite d’une saison bien assaisonnée. Et toujours en face le papillon Marcelo ! Inutile d’en dire plus. Le duel Marcelo/Salah dira tout.

De la discipline défensive donc, oui nous en aurons. Ce qui d’une part comme de l’autre va rendre moins tendre la tâche des attaquants de chaque côté. Salah-Mané-Firmino et Ronaldo-Benzema-et l’inconnu (Bale-Ascension-Isco). Le duel Carvajal – Mané sera attendu.

Si c’est vrai que dans le trio offensif des Reds, chacun marque, sachons que depuis sa finale face à Frankfort, gagnée 7-3, le Réal n’a plus encaissé deux buts lors d’une finale… pendant que lors des trois dernières finales elle a à son actif 9 buts contre un but encaissé par finale. Les Reds seront-ils d’enfer comme à leur habitude ?

Au milieu, la bataille sera belle. Kross-Modric-Casemiro ; créer et détruire il savent le faire. Tout peut se jouer là. Milner-Wijnaldum n’auront pas le droit de se laisser impressionner. Il va falloir être présent.

*Enfin, quand les jeux seront faits, tout sera dans les mains de deux : Kaylor Navas et Loris Karius, capables du pire comme du…pire. *

L’homme de Klopp : L’attention est certes sur Salah, ensuite sur Mané mais le véritable poison du coach allemand c’est Firmino. Ce joueur a des ailes dans le pied. Et son talent, c’est qu’il est brésilien. Un brésilien comme on aime. Il sait être l’ombre qui met en lumière ses deux acolytes. Le danger peut ne pas venir de lui, il peut partir de lui. Comme souvent.

L’homme de Zidane : L’inconnu qui sera à côté de Ronaldo et de Benzema. Bale ? Isco ? Ascencio. Ce mystère est peut-être le talent caché de Zizou. Il lui permet de passé en 4-4-2 ou en 4-3-3. Même si au final on ne sait rien de sa tactique. C’est son super pouvoir. Remarquons juste que Bale est devenu étincelant en cette fin de saison et passe devant dans la hiérarchie des attaquants avec ses chiffres. Et si c’est vrai que Klopp est de taille pour cette partie, ici Zidane a ce vilain petit coup d’avance.

Le tacle par derrière :

Pour cette finale le « You Will Never Walk Alone », sera entonné par leurs supporters, au ténor les barcelonais, a l’alto les turinois, à la basse les parisiens, au battement de temps les citizen, au solfège les africains pour Salah et Mané. Ronaldo et compagnie seront définitivement seuls afin d’affirmer leur club comme le meilleur d’europe de tous les temps grâce à un triplé consécutif inédit au bout d’un treizième sacre européen… affaire à foot de très près !

Tout foot à croire que ce match sera compliqué et grand… difficile de donner l’avantage à une équipe. Si Liverpool n’en sort pas blanc, Madrid verra rouge.

Faites vos pronostics.


Le Tacticologue