La déforestation : quels enjeux pour la planète ?

Par le 03/04/2020 0 110 Views

Zone de grandes diversités biologiques, les forêts couvrent environ 31 % de la surface terrestre. Elles sont essentielles aussi bien pour les hommes que pour les écosystèmes. Souvent considérées comme les gardiens de la biodiversité, elles hébergent environ 80 % des plantes, des insectes et des animaux de la terre. En effet, on estime à 60.000 le nombre d’espèces végétales contenu dans les forêts, et à 1,6 milliards le nombre de personnes pour qui elle constitue un habitat, une source d’alimentation, d’énergie et de revenu. Cependant, malgré leur grande importance, les forêts sont soumises à de fortes pressions anthropiques. On assiste ainsi à une déforestation massive dont les conséquences sur la planète sont énormes.

Le 21 mars de chaque année, le monde célèbre la journée internationale des forêts (JIF). C’est en 2012 que l’Assemblée générale des Nations Unies a instauré cette journée afin de conscientiser le grand public sur l’importance des forêts et de ses différentes fonctions (économiques, écologiques et sociales). Ainsi, à cette date de l’année, on célèbre un peu partout dans le monde la forêt dans toute sa diversité. Le thème choisi par l’ONU pour la célébration de la Journée International des Forêts cette année est « les forêts et la biodiversité ». Il s’agit donc d’attirer l’attention des populations sur l’importance des différents types d’arbres et de forêts pour notre écosystème.

Plusieurs associations et organisations concernées par les questions de protection du couvert forestier ont  pris part à cette célébration. C’est le cas de l’ONG EHS (Environnment Heath And Solidarity) qui a mené des actions de sensibilisation des populations sur l’importance des forêts, des formations en apiculture pour les populations afin de réduire les pressions anthropiques et la mise en terre de quelques plants. Mais ces actions suffisent elles à lutter efficacement contre la déforestation ?

La déforestation, une catastrophe pour la planète

« De 1990, où la forêt occupait 4,1 milliards d’hectares, nous sommes passés à 3,8 en 2018. C’est ce que les spécialistes nomment la déforestation massive » rapporte Géo.fr. Par définition, la déforestation est le phénomène de réduction de la surface forestière totale occupée sur la terre. Elle est causée par des facteurs naturels (maladie cryptogamique des plantes, tempêtes, incendies de zones forestières, etc.) et anthropiques (agriculture intensive, élevage, urbanisation). Mais ce sont ces derniers qui sont en majorité responsables de la déforestation à l’échelle mondiale. Selon le site youmatter.world, le rapport sur l’État Mondial des Forêts publié par la FAO en 2016 indique que « près de 80 % de la déforestation mondiale est causé par l’agriculture, les 20 % restants se répartissant entre la construction d’infrastructures (routes, barrages) d’abord, puis les activités minières et enfin l’urbanisation ».

Par ailleurs, ce phénomène a plusieurs conséquences sur les écosystèmes naturels. La conséquence majeure et la plus connue d’ailleurs est la perte de la biodiversité. Environ 27000 espèces animales et végétales disparaissent chaque année du fait de la perte d’habitat causé par la disparition progressive des forêts. Outre l’appauvrissement de la diversité biologique, elle a également des conséquences sur le climat et sur le sol. D’après l’ONU, « la déforestation se poursuit à un rythme alarmant avec 13 millions d’hectares de forêts détruites chaque année, ce qui représente 12 à 20 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, qui contribuent aux changements climatiques ». Kpodékon Olivier, Ingénieur en Aménagement et Gestion des Ressources Forestières et PCA de l’ONG EHS abonde dans le même sens en expliquant que les forêts jouent un grand rôle dans la séquestration du carbone. Lorsque les arbres sont coupés, ce carbone est renvoyé dans l’atmosphère, ce qui favorise le réchauffement planétaire.

Des solutions de lutte contre la déforestation

Pour enrayer ce phénomène, la Journée Internationale des Forêts constitue un excellent moyen de lutte. Elle permet chaque année de sensibiliser les populations sur l’impact négatif de la déforestation sur les écosystèmes et de les encourager à mener des actions concrètes comme les campagnes de reboisement. Pour Kpodékon Olivier, la sensibilisation et les autres actions menées au cours de la JIF réduisent considérablement les pressions anthropiques. « On note une réduction de la déforestation, ce qui limite la fragmentation des habitats des espèces et qui contribue à l’accueil de la diversité biologique. De même, des engagements pour adapter nos forêts à la vitesse croissante des besoins humains sont également pris lors de cette journée » affirme l’ingénieur. En outre, la mise en application rigoureuse des lois forestières, l’exploitation durable des écosystèmes forestiers, le recyclage, et la réduction de l’utilisation des combustibles ligneux sont autant de solutions pour lutter contre la déforestation.

Ressources naturelles indispensables à la subsistance de l’espèce humaine, les écosystèmes forestiers disparaissent progressivement du fait de l’augmentation des pressions anthropiques. Les préserver en luttant contre la déforestation, contribue au maintien de la diversité biologique et de l’équilibre climatique naturel de la planète.

Perpétue Houéfa AHOMAGNON

Diplômée en journalisme audiovisuel, j'ai découvert après mon cursus universitaire, l'univers des blogs, de la rédaction web. Depuis, je me suis presque auto-formée dans le domaine. Des formations par ci par là, des cours en ligne, tout ce qu'il faut pour me perfectionner et utiliser ces nouveaux médias pour atteindre mes objectifs. Je suis en fait une passionnée des nouveaux médias, des femmes, des jeunes, de la vie au niveau local. Je suis intéressée par les sujets sur l'Afrique, sur la situation des femmes et des enfants sur le continent mais aussi par le développement local. Et c'est ce que je traite à travers mes articles sur ce blog. " La confiance en soi est le premier secret du succès" Ralph Waldo